E-reputation : l’impact des réseaux sociaux sur les marchés financiers


C’est un faux « tweet » qui aurait pu coûter très cher à Wall Street. L’annonce d’un attentat à la Maison-Blanche le 23 avril dernier suscita un début de panique et un plongeon de 150 points de l’indice Dow Jones. Sept minutes plus tard, tout était oublié ou presque, le marché étant revenu à son point de départ après le démenti. D’après Eric Hunsader, de la société Nanex, spécialiste de la haute fréquence, le plongeon de Wall Street est intervenu dix-sept secondes exactement après la publication du faux tweet.

publié par business.lesechos.fr
 
 Aller lire l'article sur business.lesechos.fr