[Etude] L’effet Bing ne se dément pas


Sauf si vous avez vécu dans une grotte les 3 derniers mois, vous savez surement que Microsoft a lancé son nouveau moteur de recherche: Bing.

Depuis son démarrage, Bing ne cesse de gagner des parts de marché sur ses principaux concurrents.

Une étude de Efficient Frontier montre qu’entre sa sortie officielle fin mai 2009 et début aout, Bing a grossi de 45%.

bing-moteur-croissance-aout-2009

En donnée relative, c’est à dire comparé à ses concurrents et à l’ensemble des recherches effectués (tout moteurs confondus), Bing s’adjuge 9% du marché, en croissance de 8% sur un mois (Nielsen pour juillet 2009 aux USA).

moteur-recherche-part-marche-juillet-2009

Si l’on prend en compte le récent accord de partenariat entre Microsoft et Yahoo sur les moteurs de recherche, « Bingahoo » représente 26,1% des parts de marché. Ils sont encore loin derrière le géant Google (64,8%) mais l’écart se réduit régulièrement.

D’ailleurs, la récente sortie du concept Google Caffeine (voir le billet de Fred sur le sujet) n’est-elle pas un signe qu’une certaine agitation née chez Google?

Pour ne pas avoir à choisir parmi ces 3 moteurs, vous pouvez toujours utiliser le metamoteur Search3 (voir la présentation par Jean Marie Gall) ou l’agrégateur Google/Wolfram/Twitter dénommé Heapr (voir le billet de Flavien).

Et pour savoir objectivement lequel est le meilleur, pourquoi ne pas passer par un blind-test comme le suggère Thierry?

Et vous, utilisez vous Bing? Ou même Yahoo Search? Quel est le moteur le plus pertinent à vos yeux?